GRRIF teste la culture générale de L’Orage

13 décembre 2018

Vendredi 21 décembre à 18h, tous à l'Interlope, le restaurant de la Case à Chocs. Vous pourrez suivre Le Grand quiz de les groupes suisses en direct. L’Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp affrontera L’Orage dans un jeu complètement absurde et déjanté, avant les concerts des deux groupes. GRRIF a appelé Nelson, batteur de L'Orage, pour lui proposer un échauffement avant leur performance. Vous êtes prêts Nelson ?

Les prénoms épicènes, la story d’une famille chelou

13 décembre 2018

Des gens bizarres, des sentiments exacerbés et un esprit de vengeance. Cette semaine, Madame Rochefort te fait bouffer du Amélie Nothomb et te raconte son dernier roman, « Les prénoms épicènes » :

C’est l’histoire d’un couple, le mec c’est Claude, la meuf c’est Reine. Claude, il est accro à sa nana, il a envie de la culbuter toute la journée et pourquoi pas de l’épouser, il la trouve tellement bonnasse, il se dit que c’est la meuf parfaite pour lui. Le problème, c’est que Reine n’en a rien à péter de sa gueule et qu’elle a d’autres plans : en fait, cette allumeuse décide de le lourder. Elle a trouvé un autre gars, qui a plus de thunes, donc elle dit « Bye bye Claude, je vais faire la bamboula ailleurs ». Claude est trop dèg. Il est même tellement vénère qu’il se dit qu’il va faire la misère à Reine, pour qu’elle se rende compte de ce qu’elle a paumé, en le laissant tomber.

« Dominique part à Paname avec Claude, qui l'a complètement baratinée »

On retrouve Claude plus tard, à la terrasse d’un café. Il voit une meuf au loin, il la trouve charmante, il va s’asseoir à sa table, il commence à l’ambiancer. « Salut, j’m’appelle Claude et toi ? » « Moi c’est Dominique ». Là, Claude lui vend du rêve, direct. Il veut la revoir, mais elle, elle se sent un peu mal, elle n’a pas l’habitude de faire bander les mecs, alors elle flippe un peu… mais au final, elle le revoit. C’est pas gagné d’avance leur love story, jusqu’au jour où Claude lui offre un parfum de dame, et là, la meuf, elle n’en peut plus, elle est toute mouillée ! Elle accepte de se marier, de partir à Paname avec son keum, qui l’a complètement baratinée.

« Elle finit en cloque, Claude craque son slip de bonheur »

Lui, c’est un péteux qui veut montrer au monde qu’il a de la thune. Il bosse une chiée pour pouvoir gagner un max de biff, et pendant ce temps, Dominique, elle doit lui faire un gosse, c’est une obsession chez Claude. Ca lui fout la pression, à Dominique, mais au bout d’un moment elle finit en cloque et bingo, Claude craque son slip de bonheur. C’est une fille, le bébé. Les remps sont complètement cramés, alors ils l’appellent Epicène. Le cœur de Dominique fond complet devant sa bouille de bébé, mais Claude, la vieille crevure, ne peut pas piffer sa gosse. Elle grandit, elle capte bien que son père est un enfoiré, donc elle finit par le détester elle aussi.

« Claude bade de ouf »

Claude, il demande à sa meuf, Dominique, de devenir pote avec une nana, il lui dit que c’est la meuf d’un keum trop bien placé, et qu’ils deviendraient très popu si ils squattaient avec ces gens. Dominique, elle l’écoute, c’est trop une victime, et elle devient amie avec la nana en question. Un jour, ils sont invités à bouffer chez eux, et en fait, la nana, c’était REINE, l’ex de Claude ! Et voilà  Claude qui l’enjaille sous les yeux de Dominique, ce gros bâtard !!! Du coup, Dominique a la gerbe, elle passe vite à la baraque récupérer Epicène et elle se casse à tout jamais pour ne plus revoir Claude de sa life. Pour Claude, c’est la sère-mi : il pensait se venger de Reine en lui montrant qu’il avait une belle life, mais elle le jette. Il n’a pas réussi à la faire regretter de ne pas avoir voulu de lui quand il était des djeuns. Et en plus, sa femme Dominique s’est barré avec leur gosse. Donc Claude bade de ouf.

10 ans plus tard – Epicène n’a jamais revu son daron depuis – mais elle apprend qu’il est sur le point de crever, un cancer. Elle va le voir à l’hosto, papote un peu, puis débranche la machine qui tient son reup en vie. Il crève en deux deux. Epicène  se sent soulagée d’un coup : et voilà, un brise-miche en moins sur cette terre !

Le morceau qui ramène Roger en enfance

12 décembre 2018

La chronique Une Vie en Morceaux se fait indiscrète pour fouiller dans les goûts musicaux des auditeurs. Dans les choix de Roger on tombe sur un souvenir de l'enfance au travers d'une vieille anecdote. Puis, on change de registre pour découvrir son morceau de la torture et celui qu'il utiliserait pour quitter quelqu'un.

Le Rock Altitude Festival annonce Meshuggah

11 décembre 2018

 Musique extrême, toujours

Le festival le plus corsé de Romandie recevra le groupe suédois mercredi 14 août à la patinoire du Locle. Il s'agit de son unique date suisse en 2019. C'est le second passage de Meshuggah au Rock Altitude, le groupe s'y était déjà produit en 2011. La 14e édition du festival aura lieu sur quatre jours, du 14 au 17 août 2019. 

Des petits prix pour vivre le hard en famille

Les moins de 15 ans accompagnés auront désormais l'accès libre au festival et les 16-23 ans payeront leur place 30 CHF. Les abonnements de Noël, eux, sont disponibles au prix de 88.80 CHF  via le site du festival.

Les Rambling Wheels présentent Radio Reverse

7 décembre 2018

Les Rambling Wheels ont sorti leur nouvel album Radio Reverse début novembre. Un drôle d'ovni tiré d'un spectacle théâtral qu'ils ont produit en début d'année, lui-même tiré du canular radiophonique d'Orson Welles de 1938 qui s'est inspiré, à son tour, du roman de fiction La Guerre des Monde de H.G. Wells. Vous suivez?

Bastien est venu nous expliquer tout ça.

« On n'est pas des nostalgiques.»

Lire la suite

Funky et minimaliste, le nouveau Toro y Moi

7 décembre 2018

Fer de lance de la chillwave, Toro y Moi ne se contente pas de rejouer encore et encore son premier album. A chaque sortie, il explore de nouvelles sonorités, de nouveaux univers. Bref, fait tout ce qu'on attend (et paradoxalement redoute) d'un artiste qu'on aime : il se réinvente à chaque fois. Pour Outer Peace, dont la sortie est prévue pour le 18 janvier, la direction choisie est funky et minimaliste. Son morceau Ordinary Pleasure est à écouter sur Spotify dans la playlist du Sonar de cette semaine. Avec lui, les nouveaux Souleance, Evergreen, Still Woozy et Men I Trust. Et pour les classiques, on vous a mis au chaud des tracks de James Brown, GZA, Ann Peebles, Candido et The Doors. Bonne écoute.

Lire la suite

Celle qui ressuscite les morts flamboyants

7 décembre 2018

Carole Alkabes est photographe. Indépendante, elle possède son propre studio à Sainte-Croix, le Tombstone Studio (elle a notamment travaillé avec H.R. Giger ou le tatoueur Philippe Leu). Le reste de son temps, elle le partage entre son job de photographe RP pour La Région, le journal du Nord vaudois, et sa passion de la photo documentaire.
Dans Engrenage Carole nous raconte son métier, mais aussi et surtout son dernier livre : Martyrs, les reliques oubliées. Pendant trois ans, elle a sillonné la Suisse pour recenser toutes les reliques des saints ; ces squelettes exhumés des catacombes romaines que l’Eglise catholique a ramené en Suisse au Moyen-Âge, décoré comme des rois et des reines, et vénéré pour accéder plus facilement au salut. À l'époque, impossible pourtant de savoir si ces squelettes appartiennent vraiment aux martyrs fantasmés. Durant une heure, Carole nous raconte le trafic, le transport et le culte des reliques, les gigantesques fêtes de translation, l'invention de la biographies des saints, et surtout en quoi sa chasse au trésor a modifié son rapport à la mort.

 

«Au moins les squelettes ne peuvent pas dire : ‘Oh non! J'aime pas les photos!'»